logo
banniere-coffrepeche-projets

Nos projets

Trier par :

Evaluation de la chaine d’approvisionnement des produits de la pêche (de la prise à la vente) à Saint-Pierre et Miquelon

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    France
  • Domaine(s) :

    AquaculturePêche
  • Client :

    France Agrimer
  • Année(s) :

    de 2007 à 2007
  • Description du projet :

    COFREPECHE avait pour objectif de collecter des données pour déterminer le statut des stocks, d’analyser la chaine d’approvisionnement des produits de mer et de travailler sur les législations concernant le commerce d’échange et les potentielles barrières concernant ces échanges.

Programme d’observation des prises accidentelles de mammifères marins dans les pêcheries française

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    EuropeFranceMéditerranéeOcéan Atlantique
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Direction des Pêches maritimes et de l'Aquaculture
  • Année(s) :

    de 2006 à 2009
  • Description du projet :

    COFREPECHE est chargé de réaliser des observations en mer sur les captures accidentelles de cétacés dans les engins de pêche selon un plan d’échantillonnage précis. Le projet repose sur l’arraisonnement des observateurs sur les bateaux de pêche, la saisie des données d’observation dans une base de données et leur traitement.

    COFREPECHE est responsable de l’analyse des résultats présentés dans des rapports annuels rédigés selon une méthodologie scientifique et technique.

    Ce projet fait partie d’un programme global visant à la mise en œuvre d’un plan de gestion des pêches approprié.

Programme d’appui institutionnel à la déconcentration du Ministère de la Pêche et de l’Aquaculture

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique de l'OuestRépublique de Guinée
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Sécrétariat d'Etat à la Coopération
  • Année(s) :

    de 2003 à 2005
  • Description du projet :

    Le bureau d’études COFREPECHE, a été chargé de réaliser une mission d’expertise technique du Ministère de la Pêche et de l’Aquaculture de Guinée, financée par l’Union Européenne dans le cadre du 8ème FED, pour un appui institutionnel comportant trois volets :

    • Décentralisation et Déconcentration du Ministère de la Pêche et de l’Aquaculture,Schéma Directeur Pêche Continentale et Aquaculture ;
    • Suivi socio-économique du secteur des pêches et de l’Aquaculture ;
    • La mission s’est déroulée sur une période de deux ans en Guinée.

Mise en place de la gestion des sites de débarquements des pêcheries artisanales au sein du Projet de Développement des Pêches et de l’Aquaculture

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique de l'OuestRépublique de Guinée
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Ministère des Pêches et de l'Aquaculture
  • Année(s) :

    de 2002 à 2008
  • Description du projet :

    Le bureau d’études COFREPECHE a été chargé de mener une mission de soutien afin de contrôler les travaux, les opérateurs locaux et la coordination des interventions.

    Cette mission s’inscrit dans le cadre du Projet de Développement des Pêches et de l’Aquaculture financé par la Banque Africaine de Développement et l’AFD (Agence Française de Développement). Le projet envisage l’installation de 4 sites de débarquement des pêches artisanales et un soutien aux opérateurs locaux.

    Le financement de l’AFD soutient les opérateurs des 4 sites afin de constituer des corps professionnels u interprofessionnels capables d’assurer la gestion et l’exploitation des sites. Sur le site de Bongolon, qui sera utilisé comme projet pilote pour les autres sites, le financement de l’AFD envisage le contrôle des travaux et la réalisation des travaux.

Programme « SFP » de renforcement des conditions sanitaires des produits de la mer dans les pays ACP et Pays et Territoires d’Outre-Mer (PTOM) – ACP1

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    ACP - Pays 'Afrique-Caraïbes-Pacifique'PTOM - Pays et territoires d'Outre-Mer
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Secrétariat des ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique)
  • Année(s) :

    de 2002 à 2010
  • Description du projet :

    L’accès limité aux marchés des produits de la mer pour la majorité des pays ACP et PTOM est dû – toujours d’actualité – à un manque de capacité à répondre aux standards internationaux en matière de condition sanitaire de leurs produits. L’objectif principal du Programme SFP (Strenghtening Fishery Products Health Conditions), d’une valeur de 44,86 Mio d’euros a donc été de favoriser l’accès des produits de la pêche et de l’aquaculture marines et continentales des pays ACP/OCT au marché mondial, en renforcant les procédures de contrôle sanitaire et en améliorant les conditions de production  des produits de pêche et d’aquaculture de ces pays. Une attention particulière a été porté sur le fait d’assurer que les produits issus de la pêche artisanale ne soient pas exclus des marchés globaux. Le bureau d’études COFREPECHE a coordonné la réalisation du programme par la gestion de l’unité de coordination (UC) du programme localisée près des bureaux du Secrétariat Général des pays ACP à Bruxelles.

    Les principaux résultats attendus étaient :

    • Les conditions sanitaires nationales et les capacités de contrôle sont augmentées (dont les systèmes de suivi du secteur) ;
    • Les autorités compétentes sont renforcées (cadre législatif revu et amélioré en accord avec la politique des pêches des pays, personnel des services d’inspection formé) – module d’appui 1 ;
    • Les systèmes de contrôle sanitaire équivalents à la législation européennes sont établis – module d’appui 1 ;
    • Des laboratoires et d’instituts techniques permettant d’assurer un support scientifique au système de contrôle sanitaire sont opérationnels – module d’appui 2 ;
    • Les conditions de production de l’industrie de la pêche sont améliorées pour répondre aux exigences des marchés internationaux  – module d’appui 3;
    • Les conditions de manutention et de stockage ainsi que les infrastructures de débarquement des produits de pêche artisanale sont améliorées (sans financement de travaux) – module d’appui 4.

    Sur 45 millions d’euros, 26 millions (57 %) ont été dépensés sur l’ensemble de la période du programme.

Amélioration de la sélectivité des chaluts dans le Golfe de Gascogne

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    EuropeFranceOcéan Atlantique
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Comité national des Pêches maritimes
  • Année(s) :

    de 2002 à 2004
  • Description du projet :

    L’état du merlu et de la langoustine est considéré en déclin. Une alternative aux mesures envisagées par la Commission européenne (une augmentation générale du maillage) économiquement désavantageuse pour la profession, devrait être proposée : le développement du chalut sélectif.

    L’Ifremer et le CNPMEM ont développé des dispositifs de ce type.

    Ces dispositifs doivent être améliorés et testés sur des navires de pêche commerciaux dans ces zones et à différents moments afin de valider leur efficacité.
    Des tests doivent être effectués pour différents dispositifs sur plusieurs flottilles, avec plusieurs types de chaluts pour différents types de fonds et pour plusieurs saisons.
    Les tests ont été effectués sur des navires professionnels recrutés sur une base volontaire.
    COFREPECHE a été choisi pour fournir l’assistance technique nécessaire à la mise en œuvre du programme.

    Au cours du programme, 13 observateurs ont été recrutés, formés et gérés par COFREPECHE. 1 131 jours en mer ont été observés

    Cette assistance technique a des aspects :

    • gestion et coordination générale du programme
    • mise à disposition d’un chef de projet, d’un animateur de programme
    • mise en place d’un système de gestion de la qualité
    • recrutement et gestion d’observateurs scientifiques
    • sensibilisation professionnelle dans l’intérêt du programme et identification des meilleurs candidats pour les essais de dispositifs de sélectivité
    • recrutement et gestion d’un nombre suffisant d’observateurs en formation
    • collecter et saisir les données collectées
    • rendre compte des progrès
    • préparer et animer les réunions du comité de pilotage du programme
    • rapporter les résultats du programme

     

Plan de protection des thonidés en océan Indien

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    Océan Indien
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    ORTHONGEL, les armements de pêche
  • Année(s) :

    de 1998 à 1999
  • Description du projet :

    Les armateurs de pêche français et espagnols ont décidé de se conformer à la recommandation de la CTOI et ont mis en place un moratoire de trois mois, du 1er novembre au 31 janvier, sur la pêche sur des objets flottants. Pour garantir le respect de cette mesure, un programme de contrôle avec des observateurs à bord de navires opérant dans la zone du moratoire a été mis en place.

    COFREPECHE a fourni ce service pour tous les programmes de plan de contrôle visant à protéger le thon fabriqué de 1998 à 1999.

    Au cours du programme, 24 observateurs ont été recrutés, formés et gérés par COFREPECHE.
    2 200 jours en mer ont été observés.

    Dans ce contexte, COFREPECHE était responsable de la gestion des observateurs à bord comme suit:
    • Sélection et recrutement d’observateurs
    • Formation d’observateurs
    • Configurer le calendrier des envois
    • Surveillance de l’embarquement dans la mission
    • données d’observation
    • Rapport sur l’avancement du programme

Plan de protection des thonidés en océan Atlantique

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    Afrique de l'Ouest
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    ORTHONGEL, les armements de pêche et DPMA
  • Année(s) :

    de 1997 à 2002
  • Description du projet :

    Les armateurs de pêche français et espagnols ont décidé de se conformer à la recommandation de l’ICCAT et ont mis en place un moratoire de trois mois, du 1er novembre au 31 janvier, sur la pêche sur des objets flottants. Pour garantir le respect de cette mesure, un programme de contrôle avec des observateurs à bord de navires opérant dans la zone du moratoire a été mis en place.

    COFREPECHE a fourni ce service pour tous les programmes de plan de contrôle visant à protéger le thon fabriqué de 1997 à 2002.

    Au cours du programme, 75 observateurs ont été recrutés, formés et gérés par COFREPECHE.
    8 320 jours en mer ont été observés.

    Dans ce contexte, COFREPECHE était responsable de la gestion des observateurs à bord comme suit:
    • Sélection et recrutement d’observateurs
    • Formation d’observateurs
    • Configurer le calendrier des envois
    • Surveillance de l’embarquement dans la mission
    • données d’observation
    • Rapport sur l’avancement du programme

Programme thon obèse

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    France
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Institut pour la Recherche et le Développement
  • Année(s) :

    de 1997 à 1999
  • Description du projet :

    Programme mené par l’IRD pour le compte de la Commission européenne en vue de déterminer les causes de l’augmentation des captures de thon obèse par la flotte européenne de senneurs opérant dans l’océan Atlantique.

    L’IRD a chargé COFREPECHE de recruter et de gérer des observateurs scientifiques chargés de rassembler les informations nécessaires à la conduite de l’étude.

    Les informations à collecter étaient:
    • Paramètres de la route et de l’environnement du navire
    • Caractéristiques de la pêche
    • Échantillonnage de thon

    Au cours du programme, 10 observateurs ont été recrutés, formés et gérés par COFREPECHE.
    810 jours en mer ont été observés.

    Dans ce contexte, COFREPECHE était responsable de la gestion des observateurs à bord comme suit:
    • Sélection et recrutement d’observateurs
    • Formation d’observateurs
    • Configurer le calendrier des envois
    • Surveillance de l’embarquement dans la mission
    • données d’observation
    • Rapport sur l’avancement du programme

     

programme Gillnet thon Albacore (GERDAU et MICA)

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    Afrique de l'EstAfrique du Nord
  • Domaine(s) :

    Environnement marinPêche
  • Client :

    Comité national des Pêches maritimes
  • Année(s) :

    de 1992 à 1994
  • Description du projet :

    Suite à la décision de l’UE n ° 345/92 du 27 janvier 1992 sur la pratique de la pêche au filet dérivant de germon, un programme de recherche scientifique de deux ans visant à mesurer l’impact écologique de cette pêcherie a été mis au point par l’IFREMER.
    COFREPECHE a été associé à sa mise en œuvre et a assuré la pleine responsabilité du programme d’observateurs (sélection, recrutement, formation, gestion) et des aspects de la saisie, de l’analyse et de la qualité des données.

    Atlantique Nord-Est.
    Ce programme s’est déroulé en plusieurs phases:
    Mai 1992 – février 1993 et ​​mai 1993 – janvier 1994 (programme GERDAU)
    Ce programme consistait en une couverture d’une partie aussi grande que possible de la flotte par des observateurs à bord pendant la saison de pêche. Le rôle des observateurs scientifiques était d’identifier toute information nécessaire pour estimer la quantité de prises accessoires et accessoires liés à la pêcherie et l’impact de ces captures sur les populations de chaque espèce.

    Au cours du programme, 34 observateurs ont été recrutés, formés et gérés par COFREPECHE.
    2 200 jours en mer ont été observés.
    Mai 1993 – janvier 1994 (programme MICA)

    La campagne s’est déroulée dans le cadre de la mesure de l’impact des captures accidentelles des thoniers français par des navires français sur les populations touchées. Son objectif était d’évaluer la population de dauphins du nord-est de l’Atlantique. La méthode utilisée était celle de « l’enquête d’observation ». Par la suite, la comparaison entre le nombre d’animaux capturés et la taille de la population sur laquelle les ponctions sont effectuées devait permettre de se prononcer sur le « risque environnemental » potentiel associé au filet maillant dérivant.
    COFREPECHE a assuré la logistique de l’opération (affrètement d’un navire) et a recruté et géré des observateurs à bord.
    Au cours du programme, 9 observateurs ont été recrutés, formés et gérés par COFREPECHE.
    45 jours en mer ont été observés.