logo
banniere-coffrepeche-projets

Nos projets

Trier par :

Revue des études de faisabilités de 3 ports de pêches

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AsiePas de pays
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Client privé
  • Année(s) :

    de 2013 à 2013
  • Description du projet :

    Les objectifs de la revue étaient les suivants :

    • Analyser l’état des ressources halieutiques au Sri Lanka sur la base des données / informations disponibles ;
    • Noter les incohérences et les lacunes de données dans les rapports de faisabilité qui peuvent avoir une influence directe sur la viabilité des propositions ;
    • Formuler des amendements et recommandations et, le cas échéant, de nouvelles suggestions de collecte de données ;
    • Donner une évaluation concernant l’impact que la construction des trois ports de pêche peut avoir sur la ressource et sa durabilité, en prenant en compte les évolutions de l’effort de pêche estimés liés à la construction du port.

Projet de développement de Daman et Diu, État du Gujarat, Inde – étude de faisabilité pour l’amélioration des ports de pêche de Daman et Diu

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AsieIndeOcéan Indien
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Egis-Ports
  • Année(s) :

    de 2013 à 2013
  • Description du projet :

    Omnibus Industrial Development Corporation (OIDC), société publique indienne spécialisée dans le développement industriel, a demandé à Egis International, société de développement de ports dont le siège est en France, d’évaluer le potentiel de développement des zones côtières de deux villes situées dans l’État du Gujarat (côte ouest de l’Inde) : Daman et Diu. Daman possède un port de pêche artisanale où des revenus futurs pourraient être générés par du tourisme (éco-tourisme), tandis que Diu pourrait devenir un plus gros port de pêche artisanale semi-industrielle avec des potentiels de développement de ferries. Egis s’est adjoint les services de COFREPECHE pour analyser la situation actuelle des ports de pêche existants (y compris leurs zones de concurrences) et la situation générale des activités de pêche dans cette région de l’Inde afin de définir la portée du développement des deux villes côtières à proposer au Client.

Projet de développement de Daman et Diu, État du Gujarat, Inde – étude de faisabilité pour l’amélioration des ports de pêche de Daman et Diu

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AsieIndeOcéan Indien
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Egis-Ports
  • Année(s) :

    de 2013 à 2013
  • Description du projet :

    Omnibus Industrial Development Corporation (OIDC), société publique indienne spécialisée dans le développement industriel, a demandé à Egis International, société de développement de ports dont le siège est en France, d’évaluer le potentiel de développement des zones côtières de deux villes situées dans l’État du Gujarat (côte ouest de l’Inde): Daman et Diu. Daman possède un port de pêche artisanale où des revenus futurs pourraient être générés par du tourisme (éco-tourisme), tandis que Diu pourrait devenir un plus gros port de pêche artisanale semi-industrielle avec des potentiels de développement de ferries. Egis s’est adjoint les services de COFREPECHE pour analyser la situation actuelle des ports de pêche existants (y compris leurs zones de concurrences) et la situation générale des activités de pêche dans cette région de l’Inde afin de définir la portée du développement des deux villes côtières à proposer au Client.

    Les services fournis par COFREPECHE :

    • Inventaire des installations de pêche existantes: description générale des installations et des équipements dédiés aux activités de pêche: quais (longueur, profondeur), équipements de réfrigération, machines à glace, refroidisseurs, approvisionnement en eau douce et de mer, installations d’entretien des bateaux, équipement d’alimentation, salles d’enchères, salles de transformation,, atelier de réparation; équipements pour le stockage des déchets et collecte de poissons, etc.; examen de la flotte de pêche existante: type d’embarcations, nombre de pêcheurs, nombre de bateaux par catégorie dans chaque port, type d’activité de pêche, état de la flotte, etc.; prises de poissons (espèces et volumes par mois et par an sur dix ans min.); description des méthodes existantes pour le débarquement du poisson, pour la vente aux enchères, etc., et comparaison avec les méthodes habituelles de pêche, débarquement, transformation;
    • Les intervenants : description des associations de pêcheurs ; associations vendeurs ; services administratifs locaux ;
    • Organisation des ports : description (a) des flux de poissons de l’atterrissage de la sortie du premier site de traitement (avec ou sans salle de vente), (b) des services portuaires (y compris le contrôle de la chaîne du froid : chambre froide, machine à glace, etc.) dans le port et les zones environnantes ; (c) de la vente : point de vente, organisation, volumes de ventes (espèces, quantités et prix) ;
    • Diagnostic : identification et description des problèmes rencontrés par les pêcheurs et les grossistes tels que l’accès au port, l’amarrage, l’entretien, la sécurité, la qualité des produits de la mer (à partir de navires de pêche à la première vente);
    • Définition des objectifs du projet de développement : renforcement du site, y compris l’évaluation d’une augmentation des surfaces des ports, le renforcement de la sécurité des produits de la mer, l’amélioration des débarquements et des premières installations de manutention et l’entretien des bateaux et leurs réparations.

Etude des impacts socio-économiques des dispositifs de concentration de poissons (DCP) ancrés dans les pêcheries locales de Sud-Ouest de l’océan Indien

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAsieComoresÎle MauriceKenyaMadagascarMozambiqueOcéan IndienSeychellesTanzanie
  • Domaine(s) :

    Environnement marinPêche
  • Client :

    IRD (programme SWIOF de la Banque mondiale)
  • Année(s) :

    de Janvier 2011 à Mars 2013
  • Description du projet :

    Cette étude réalisée au moyen du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) et au sein du programme SWIOF, avait pour objet d’évaluer les effets socio-économiques de la pêche artisanale sur DCP. La première phase de l’étude réalisée en 2011 sur deux mois  a consisté à :

    • établir un aperçu de la pêche avec des DCP en présentant plus spécifiquement chaque catégorie de pêche sur DCP (occasionnel, espèces ciblées en liaison avec d’autre pêches professionnelles et mono-spécifique)
    • mieux appréhender la mise en place de DCP dans les pays qui en sont dépourvus. Les résultats de l’analyse ont livré à l’IRD et au SWIOFP une ligne directrice assez précise des effets de la mise en place des DCP sur les communautés de pêche, de la gestion mondiale des pêches et de l’approvisionnement alimentaire. Ils conduisirent à la création d’indicateurs de suivi pour le succès de la mise en place et/ou de l’opérationnalité de DCP au Kenya, à Madagascar, au Mozambique et en Tanzanie.

    De novembre 2011 à mars 2013, COFREPECHE a réalisé la suite de l’étude. Il s’agissait de proposer, par des missions dans les pays concernés, des fiches de suivi des impacts socio-économiques de la pêche sur DCP ancrés puis d’évaluer les résultats du suivi réalisé par les institutions des pays bénéficiaires.

Soutien de l’AFD au secteur des pêches Sri Lankais

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AsieOcéan IndienSri Lanka
  • Domaine(s) :

    Environnement marinPêche
  • Client :

    Ministère des pêches, des ressources aquatiques et du développement du Sri Lanka
  • Année(s) :

    de Janvier 2019 à Octobre 2019
  • Description du projet :

    Ce projet pilote porte sur 4 ports de pêche Sri-Lankais (Beruwala, Galle, Puranawella, Kudawella). L’étude de faisabilité technique couverte par ce contrat fait partie d’un ensemble complet d’études de faisabilité dans le but de formuler un projet d’assistance technique d’appui au secteur des pêches au Sri Lanka. Le consortium COFREPECHE/Royal HaskoningDHV est chargé d’évaluer la faisabilité du projet pilote proposé, d’établir un diagnostic sectoriel au niveau du pays, de concevoir le projet, d’analyser la pertinence du projet, de recommander la meilleure structure de mise en œuvre du projet et d’évaluer les ressources nécessaires à sa mise en œuvre, de fournir des conseils sur les outils financiers pertinents pour soutenir ce projet et de préparer les termes de référence de celui-ci.