logo
banniere-coffrepeche-projets

Nos projets

Trier par :

Appui à la mise en place d’un système de suivi des ressources halieutiques marines

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique de l'OuestGabon
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Directorate of Fisheries and Aquaculture, Ministry in charge of Fisheries, Gabon
  • Année(s) :

    de 2010 à 2010
  • Description du projet :

    Composée de trois spécialistes spécialisés dans la gestion des ressources halieutiques, les systèmes d’information halieutique et les statistiques halieutiques, l’équipe d’assistance technique a accompagné la Direction des pêches pour :

    • Faire un diagnostic de la situation actuelle du suivi des pêches à travers des statistiques et la collecte de données;
    • Élaborer et mettre en œuvre un nouveau système de suivi statistique des pêches;
    • Élaborer un modèle de journal de bord et des formulaires pour la collecte de données;
    • Élaborer une feuille de route pour surveiller les pêcheries industrielles;
    • Former le personnel technique à l’utilisation du système créé.

Développement stratégique de la baie de Nouadhibou

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique de l'OuestMauritanie
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Société Nationale Industrielle et Minière (Mauritanie)
  • Année(s) :

    de 2008 à 2012
  • Description du projet :

    Le bureau d’études COFREPECHE, en association avec CATRAM, SOGREAH, Port Autonome du Havre et Interface Tourisme, a été chargé de participer à la réaliseation d’une étude sur le développement stratégique de la baie de Nouadhibou.  COFREPECHE était en charge des secteurs pêche, aquaculture et agriculture. Le but de l’étude était d’apporter les éléments d’expertise permettant au gouvernement de se positionner sur les objectifs à retenir pour le développement de la baie de Nouadhibou.

    Cette étude s’est décomposée en trois phases :

    Phase 1 : Etat des lieux : Caractérisation de la situation actuelle (secteurs des mines, de l’énergie, de la pêche, du tourisme, de l’urbanisation, du commerce…) et identification des contraintes qui en résultent ;  identification du potentiel de développement dans chacun des secteurs d’activité.

    Phase 2 : Vision partagée : Identification des différentes stratégies de développement possibles.

    Phase 3 : Déclinaison de la vision stratégique : proposition d’un schéma d’aménagement spatial, identification des conditions, moyens et  mesures d’accompagnement à envisager pour chaque secteur.

Analyse de la valeur de la chaîne d’approvisionnement des produits de la pêche artisanale marocaine

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique du NordMaroc
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Gouvernement du Maroc via MCA Morocco
  • Année(s) :

    de 2010 à 2011
  • Description du projet :

    Le but du projet était de mener une étude sur les chaînes de valeur de la pêche artisanale afin de développer une meilleure compréhension des secteurs et sous-secteurs de la pêche en termes d’organisation, de capteurs de force et de contraintes. L’étude met également en évidence une typologie des différents acteurs liés à leurs fonctions dans la création des chaînes de valeur. Les objectifs étaient les suivants :

    • Diagnostic de la chaîne d’approvisionnement des produits de la pêche artisanale : aspects biologiques, environnementaux, techniques, économiques, sociaux, juridiques ;
    • Identification des parties prenantes ;
    • Analyses de son organisation ;
    • Analyses des circuits de distribution ;
    • Estimation des valeurs ajoutées et analyses de sa proportion dans les différentes étapes de la chaîne avec estimation des coûts d’exploitation du groupe représentant les acteurs impliqués dans la distribution ;
    • Diagnostic de la chaîne de valeur identifiée : contraintes, opportunités d’optimisation du développement, propositions d’actions d’amélioration.

Evaluation de la recherche halieutique au Sénégal

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique de l'OuestSénégal
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Direction des Pêches Maritimes, Sénégal
  • Année(s) :

    de 2010 à 2012
  • Description du projet :

    Réalisation d’une évaluation approfondie (type audit) aux plans institutionnel, scientifique, humain et financier de la recherche halieutique sénégalaise pour une meilleure prise en charge des préoccupations des Départements chargés des pêches (maritime et continentale) et de l’aquaculture, en vue d’améliorer notablement la contribution de la recherche à la gestion durable des pêches.

    En deux phases :

    • Diagnostic des forces et faiblesses de la recherche halieutique au Sénégal (notamment le Centre de Recherche Océanographiques de Daka Thiaroye – CRODT),
    • Proposition de relance d’une politique de recherche au CRODT et propose un plan d’action accompagné d’une analyse des coûts.

Appuis techniques à la définition d’actions de développement du commerce régional et présentation du marché des produits de pêche à un atelier régional sur le commerce du poisson

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique de l'EstOuganda
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    AGROTEC
  • Année(s) :

    de 2011 à 2011
  • Description du projet :

    Le programme IRFS (ou SmartFish) a été lancé en février 2011 avec le but de contribuer à une augmentation du développement social, économique et environnemental et une intégration régionale plus approfondie dans les pays de l’océan Indien, de l’Afrique de l’est et australe grâce à l’exploitation durable des ressources halieutiques. Le programme est financé par l’Union européenne (contribution financière totale de 21 millions d’euros). Le programme est mis en œuvre par la Commission de l’Océan Indien (COI), en collaboration avec le Marché commun pour l’Afrique australe (COMESA) et la Communauté de l’Afrique (CEA) et l’Autorité intergouvernementale sur le développement (IGAD). Les autres institutions régionales impliquées comprennent la Southern African Development Community (SADC) et les organisations de gestion des pêches régionales, telles que la Commission des thons de l’océan Indien (CTOI), la Commission sud-ouest de l’océan Indien de la pêche (SWIOFC), l’Organisation des pêches du lac Victoria (LVFO), et l’Organisation des pêches du lac Tanganyika (LTFO). La première phase du programme sera mise en œuvre sur une période de 31 mois (Mars 2011-Septembre 2013). Les résultats attendus et les résultats du programme tombe dans les cinq catégories suivantes : la gouvernance des pêches ; gestion des pêches ; suivi, contrôle et surveillance des pêches et le commerce régional et la sécurité alimentaire.

    Cette session s’inscrivait dans le Résultat 4 du projet soit la composante régionale « amélioration du commerce du poisson ». Le développement d’une stratégie de commerce régional est un axe important du programme.

    Cette activité était une phase complémentaire des études de marché et de commerce régionaux ayant eu à la mi-2011, ainsi que de l’étude la chaîne de valeur Dagaa réalisée en août 2011. Les consultants ont été invités à se joindre à l’atelier Smartfish à Entebbe pour présenter quelques-unes des conclusions de leurs rapports en vue de préparer les États bénéficiaires du programme à développer une stratégie régionale du commerce des produits de la pêche.

    Les participants à l’atelier représentaient le secteur public et privé du : Burundi, RD Congo, Djibouti, Erythrée, Ethiopie, Kenya, Rwanda, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Tanzanie, Ouganda.

Etude préliminaire à la réalisation de l’activité de réorganisation des marchands ambulants de poisson au Maroc

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique du NordMaroc
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    MCC-MCA Maroc
  • Année(s) :

    de 2009 à 2012
  • Description du projet :

    Cette étude fait partie du projet « Pêche artisanale » de l’APP. L’objectif est d’identifier, d’organiser et d’équiper de triporteurs munis de caissons isothermes 2000 marchands ambulants afin de mieux distribuer le poisson à l’intérieur du Royaume. Cette étude doit établir un diagnostic de l’activité des marchands ambulants de poisson dans les 13 régions concernées par le projet, faire un recensement de toute la population cible, relever les informations socio-économiques de base de cette population et proposer des montages techniques et financiers adéquats au projet.

Evaluation ex post du protocole de l’accord de pêche entre l’UE et la Côte d’Ivoire et évaluation ex ante en vue d’un futur protocole

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique de l'OuestCôte d'Ivoire
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    DG MARE
  • Année(s) :

    de 2012 à 2012
  • Description du projet :

    Ce contrat spécifique (n°2) fait partie du contrat cadre N° MARE/2011/01 lot 3 – Evaluations rétrospectives et prospectives relatives à la dimension internationale de la PCP. L’objectif est de fournir à la Commission Européenne une évaluation du protocole actuel et d’évaluer sa performance sur la base de critères saillants. Cette évaluation fournira aussi à la Commission les données et les analyses techniques de la situation nécessaire à la préparation de la négociation possible d’un nouveau Protocole de l’Accord de Partenariat dans le domaine de la Pêche entre l’Union européenne et la Côte d’Ivoire. La Commission considère cette évaluation comme un outil à l’amélioration de la qualité et de la cohérence du processus d’élaboration des politiques.

    L’évaluation consiste en une étude globale du Protocole de l’Accord de Partenariat dans le domaine de la Pêche entre l’Union européenne et la Côte d’Ivoire. Il s’agit d’une évaluation de l’efficacité, de l’efficience, de la durabilité, de la cohérence et de la pertinence de cet accord de partenariat dans le domaine de la pêche dirigé par la DG MARE.

    L’évaluation est réalisée pour le compte de la Commission européenne, représentée à cette fin par la DG MARE, qui sera l’utilisateur principal de l’évaluation afin d’évaluer la performance du Protocole actuel et de préparer la négociation possible d’un nouveau protocole. Le rapport est en français avec des résumés en anglais et en espagnol. Suite à la négociation du nouveau protocole, le rapport est disponible au public.

Etude de faisabilité du projet de développement touristique de la Région de Saint-Louis

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique de l'OuestSénégal
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    Agence de Développement Communale, Commune de St Louis, République du Sénégal
  • Année(s) :

    de 2010 à 2012
  • Description du projet :

    Le Groupement URBAPLAN-DETENTE-COFREPECHE- INGESAHEL a été amené à étudier la faisabilité de délocaliser les activités de débarquement des produits de la pêche sur un nouveau site. Une fois le site entériné (site de l’hydrobase), COFREPECHE a proposé un plan d’aménagement indicatif du site, précisé les aménagements devant être intégrés dans le projet, estimé l’enveloppement budgétaire. Le bureau a également vérifié l’acceptation d’une telle délocalisation auprès des différents parties prenantes locales. Enfin, M. Toussaint a secondé les autorités sénégalaises au cours de la mission d’évaluation menée par l’AFD au Sénégal dans le cadre de l’instruction du projet.

Revue et mise jour de la loi portant réglementation de la pêche de 1998 et de ses textes d’application en République du Togo

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique de l'OuestTogo
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    ACP Fish II
  • Année(s) :

    de 2012 à 2012
  • Description du projet :

    La mise en œuvre du projet participe à l’atteinte des objectifs stratégiques opérationnels inscrits dans le nouveau document de politique des pêches et de l’aquaculture du Togo en visant spécifiquement l’objectif relatif à la révision du cadre légal régissant la pêche et l’aquaculture au Togo.

    L’assistance technique a consisté à élaborer dans un cadre participatif un projet de nouveau texte de loi sur les pêches et l’aquaculture au Togo ainsi que ses textes d’application, conformément aux termes de référence de la mission.

    Le projet s’est déroulé en deux phases selon les activités suivantes :

    Phase 1 :

    • Mise place du Comité de Suivi du Projet (CSP) en concertation avec la Direction des Pêches et de l’Aquaculture (DPA) ;
    • Elaboration d’un programme de travail et d’une méthodologie appropriée ;
    • Identification et collecte des instruments de politique des pêches et de l’aquaculture, des textes juridiques existants en matière de pêche et d’aquaculture ainsi que tout autre texte juridique ou information pertinente qui pourrait avoir des effets directs ou indirects sur les activités de pêche et d’aquaculture ;
    • Effectuer la revue des instruments, textes et informations visés au point (d) ;
    • Procéder à l’analyse de la loi de 1998 sur les pêches afin d’en identifier les insuffisances ;
    • Définir la nature des textes réglementaires à formuler ;
    • Organiser des consultations et des rencontres avec les acteurs du secteur à Lomé et dans les autres régions du pays qui auront été sélectionnées en concertation avec la DPA ;
    • Procéder à la rédaction du projet de texte de loi et des projets de textes réglementaires sur les pêches et l’aquaculture.

    Phase 2 :

    • Organiser et animer un atelier national de restitution et de validation de 2 jours du projet de texte de loi et des projets de textes réglementaires ;

    Finaliser les projets de texte en prenant en compte les commentaires et recommandations formulés lors de l’atelier national de restitution et de validation.

Appui à la réalisation du plan de gestion pour la pêche des chinchards en Angola et en Namibie

  • Continent(s) / Région(s) / Pays :

    AfriqueAfrique de l'OuestAngolaNamibie
  • Domaine(s) :

    Pêche
  • Client :

    ACP Fish II
  • Année(s) :

    de 2013 à 2013
  • Description du projet :

    Ce projet vise à (i) renforcer la capacité des administrations des pêches en Angola et en Namibie afin de promouvoir le développement durable et viable de la pêche au chinchard en leur fournissant les instruments de gestion pertinents et (ii) appuyer la commission du courant de Benguela (BCC – Benguela Current Commission), à travers le projet SAP BCLME IMP (Benguela Current Large Marine Ecosystem Strategic Action Programme Implementation) sur la promotion de la gestion commune des ressources transfrontalières, à travers la mise en œuvre de leur Programme d’Action Stratégique.

    Les principales activités suivantes ont été réalisées au cours du projet :

    • Recueillir tous les documents scientifiques et sur de contexte, consulter les parties prenantes à travers un atelier régional de démarrage ;
    • Analyser et examiner le cadre et les mesures de gestion en vigueur et applicables dans chaque pays ;
    • Réaliser des visites de sites et rencontrer les institutions nationales concernées, le secteur privé et les autres parties prenantes concernées dans chaque pays ;
    • Organiser et mettre en œuvre un atelier national de consultation dans chaque pays pour assurer la collecte des contributions utiles et leur participation des intervenants dans le processus ;
    • Préparer, en étroite collaboration avec les administrations des pêches et l’équipe technique du projet, un premier projet de plans de gestion / recommandations ;
    • Présenter les projets de documents aux parties prenantes pertinentes au cours de deux ateliers nationaux de pré-validation et d’un atelier régional de validation ;
    • Réviser les plans de gestion en incluant les conclusions de l’atelier de validation.

    Les principaux documents suivants ont été produits (tous sont disponibles en anglais et en portugais) :

    • Plan de gestion de la pêche au chinchard en Namibie ;
    • Document appuyant la préparation du plan de gestion du chinchard pour l’Angola ;
    • Recommandations transfrontières intégrant les deux espèces (pour utilisation par la BCC).